Jouets, la première initiation à l’égalité sous haute surveillance

 

C’est au Sénat que cette question est travaillée.

Il faut lire le rapport pour comprendre jusqu’où nos sénateurs sont prêts à aller pour veiller à la mise en place de l’égalité:

http://www.senat.fr/notice-rapport/2014/r14-183-notice.html

 

Rapport d’information de Mme Chantal JOUANNO et M. Roland COURTEAU, fait au nom de la délégation aux droits des femmesn° 183 (2014-2015) – 11 décembre 2014

 

La parution de ce rapport à l’approche des fêtes de fin d’année s’inscrit dans une démarche pragmatique : la délégation aux droits des femmes souhaite attirer l’attention tant des professionnels de l’industrie du jouet (fabricants et distributeurs) que des parents et des acteurs du service public de l’enfance (auxiliaires de puériculture, assistants maternels, pédiatres, professeur(e)s des écoles, animateurs et animatrices des temps périscolaires) sur l’intérêt de proposer aux enfants des jouets et des jeux qui ne soient pas porteurs de messages sexistes.

L’enjeu est double :

– revenir sur l’existence d’univers de jeux séparés entre filles et garçons et préparer par les jouets une société d’égalité entre femmes et hommes ;

– faire en sorte que jouets et jeux, en eux-mêmes ou par la présentation qui en est faite, ne contribuent pas à limiter la créativité des filles.

En d’autres termes, il s’agit, dans le respect des goûts de chacun et sans méconnaître les nécessités économiques du secteur des jouets, d’élargir le champ des possibles de tous les enfants, filles et garçons, et de permettre que l’égalité et le « vivre ensemble » commencent avec les jouets.

Dans cette logique, la délégation formule dix recommandations pour faire des jouets la première initiation à l’égalité.

Voilà une partie du sommaire que vous pouvez retrouver sur le site du sénat et en particulier les dix recommandations:

 

I. LE CONSTAT : LA SÉPARATION DES UNIVERS DE JEUX DES FILLES ET DES GARÇONS DÉTERMINÉE PAR LES JOUETS EST UNE ÉVOLUTION RÉCENTE

A. JOUETS POUR FILLES, JOUETS POUR GARÇONS : DES UNIVERS CLAIREMENT SÉPARÉS 

Publicités