C’est au Parlement Européen que se décide l’éducation de nos enfants!

Voilà le Rapport sur « l’émancipation des jeunes filles dans l’Union Européenne » De Madame Rodrigues :

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A8-2015-0206+0+DOC+XML+V0//FR

Quelques éléments à méditer :

J.   considérant que les stéréotypes liés au genre attribuent des rôles différents, prédéfinis et limités aux femmes et aux hommes, et que ces rôles sont déterminés par une multitude de variables sociales et diffusés ou reproduits par les parents, le système éducatif et les médias; considérant que ces rôles liés au genre sont internalisés lors des phases de socialisation de l’enfance et de l’adolescence, qu’ils ont donc une incidence sur la vie des personnes et qu’ils risquent de limiter le développement personnel des femmes et des hommes;

K. considérant que l’impact des stéréotypes liés au genre sur l’éducation et la formation et les décisions prises par les étudiants durant leur scolarité peut influencer leurs choix professionnels et avoir d’importantes répercussions sur le marché du travail, où les femmes font toujours l’objet d’une ségrégation horizontale et verticale; que cela participe au fait qu’il existe toujours des secteurs d’activité considérés comme « masculins » et dans lesquels, par conséquent, le niveau salarial est plus élevé que dans les secteurs considérés comme « féminins »;

29. reconnaît qu’une éducation sur la sexualité et les relations qui soit sensée, adaptée à l’âge et exacte du point de vue scientifique constitue un outil essentiel pour l’émancipation des filles et des garçons, qu’elle les aide à prendre des décisions en connaissance de cause et qu’elle contribue à la réalisation d’objectifs plus larges de santé publique, comme la réduction du nombre de grossesses non désirées, la réduction de la mortalité maternelle et infantile, la prévention et le traitement précoce des infections sexuellement transmissibles et la réduction des inégalités en matière de santé; invite les États membres à rendre obligatoire une éducation globale adaptée à l’âge sur la sexualité et les relations pour tous les élèves du primaire et du secondaire et à veiller à ce que cette matière trouve une place dans les programmes scolaires et souligne l’importance de la formation des enseignants insistant sur le respect des filles et des femmes ainsi que sur l’égalité entre les hommes et les femmes;

30. demande l’instauration d’une éducation à la sexualité et aux relations dans les programmes scolaires visant à émanciper les jeunes filles en les sensibilisant à leur corps et au fait qu’elles en ont le contrôle, et demande que la cohérence avec ces principes soit respectée dans toutes les autres matières;

31. invite la Commission à lutter contre les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre dans le milieu éducatif; prie instamment la Commission de soutenir l’inclusion d’informations objectives concernant les questions LGBTI dans les programmes scolaires; prie instamment la Commission de faciliter l’apprentissage entre pairs dans les États membres en vue de lutter contre le harcèlement et l’intimidation homophobes et transphobes;

Le 9 septembre 2015, ce projet a été voté au parlement européen,

nos eurodéputés qui ont voté pour ou se sont abstenus le 9 septembre montrent à nouveau qu’ils sont soumis aux idéologies !

Ces associations qui interviennent dans les écoles !

 

Pour lutter contre l’homophobie, des associations ont l’agrément de l’Education Nationale, pour intervenir dans les écoles.

Deux exemples pour vous faire une idée :

– SOS homophobie : http://www.sos-homophobie.org/

– association Contact : http://www.asso-contact.org/

 

Est-ce le rôle de l’école de sexualiser les relations humaines?

Apprendre à regarder chaque personne avec ses qualités, serait sans doute plus constructif?

 

Dans ces sites certains documents sont extrêmement choquants, à qui s’adressent-ils?

http://www.sos-homophobie.org/tomber-la-culotte

 

La conscience de nos enfants n’est pas en libre service !

Mme Vallaud-Belkacem se moque de nous !

 

Une vidéo très claire

 

Vous pouvez vérifier dans le guide de l’OMS intitulé « Normes d’éducations sexuelles en Europe »  qu’il est effectivement prévu d’initier les jeunes enfants dès leur plus jeune âge.

 

Ce document donne quelques définitions (page 17) qui vous permettront de mieux comprendre l’état d’esprit du gouvernement.

La sexualité :

«La sexualité est un aspect central de l’être humain
tout au long de la vie et comprend le sexe, les
identités et les rôles socialement associés aux genres,
l’orientation sexuelle, l’érotisme, le plaisir, l’intimité
et la reproduction. La sexualité est vécue et exprimée
sous forme de pensées, de fantasmes, de désirs, de
croyances, d’attitudes, de valeurs, de comportements,
de pratiques, de rôles et de relations. Si la sexualité
peut inclure tous ces aspects, tous ne sont pas toujours

Cette définition est très utile pour diverses raisons. Elle
souligne que la sexualité est un aspect central de l’être
humain, qu’elle n’est pas limitée à certains groupes
d’âge, qu’elle est étroitement liée aux genres, qu’elle
inclut les différentes orientations sexuelles et qu’elle va
bien au-delà de la reproduction

 

Le tableau des standards par âge est à partir de la page 38, il  recommande entre autres :

–  Entre 0 et 4 ans : « le plaisir et la satisfaction liée au toucher de son propre corps »,  « la masturbation enfantine précoce »…

– Dès l’âge de 4 ans : « parler de sujets sexuels », « la masturbation enfantine précoce »,  « l’amitié et l’amour envers des personnes du même sexe » …

– À partir de 9 ans : « les différents types de contraception et leur usage », « les différences entre l’identité sexuelle et le sexe biologique »…

 

Deux questions se posent :

– Qui ment?

– Que voulez-vous pour vos enfants?

 

Livres militants dans les écoles !

 

Talents Hauts édite des livres pour promouvoir le Gender, ou égalité filles/garçons

 

« Faire chausser aux enfants des lunettes de Genre » est l’objectif de la directrice des éditions Talents Hauts  http://www.talentshauts.fr/data/presse/La%20revue%20des%20parents.jpeg

Cette société d’édition militante est soutenue par l’Education Nationale     http://www.talentshauts.fr/data/presse/SNUIPP_mai_2013.jpg

 

De nombreux livres sont proposés pour tous les ages:     http://www.talentshauts.fr/

Un exemple pour les élèves de GS et CP « Moi mon Papa » dont voici un extrait de la Fiche pédagogique:

 

Déroulement:

1-lire l’album…2-dégager la problématique…

3- Faire la liste de taches familiales et domestiques

4-Pour chaque tache faire dire aux élèves qui la réalise chez eux et montrer la répartition sexiste des tâches

Tout est là : http://www.talentshauts.fr/data/pdf/fiches%20pedago/fiche_peda_MMP.pdf

 

L’Education Nationale avec le concours de la société Talents Hauts organise un concours pour les enfants de 6/7 ans : Lire Egaux

 

Lettre2

Il s’adresse à des enfants qui apprennent à lire mais l’essentiel est de déconstruire les stereotypes, non?

 

Ligne Azur, vous connaissez?

Le site de la ligne Azur s’adresse à nos jeunes à partir de 11 ans.

Voilà l’affiche diffusée dans les collèges et lycées:

 

Les éléments suivants ont été piochés sur le site LIGNE AZUR       http://www.ligneazur.org/

Allez y faire un tour.

 

 

Identité de genre

Sentiment d’être un homme ou une femme.

Très souvent, le sexe biologique coïncide avec ce ressenti. Par exemple, une femme au corps féminin se sentira femme. Pour d’autres, sexe génital et identité de genre ne correspondront pas.

  • Majorité sexuelle

    Age à partir duquel la loi autorise une personne à avoir un rapport sexuel avec un-e partenaire de son choix.

    La majorité sexuelle est établie à 15 ans en France.

    Les relations sexuelles (qu’elles soient hétéro ou homo) entre un-e majeur-e et un-e mineur-e de plus de 15 ans ne constituent pas une infraction, dès lors que le/la mineur-e est consentant-e, que le/a majeur-e n’a pas d’autorité sur le/la mineur-e (professeur-e, animateur-trice, éducateur-trice, etc.) et qu’il n’y a pas de promesse de rémunération.

    Dans le cas d’un-e mineur-e de moins de 15 ans, les relations sexuelles sont interdites avec un-e adulte, même si le/la mineur-e est consentant-e.

    Quant aux relations sexuelles entre mineur-e-s, elles ne sont pas sanctionnées par la loi.

 

Associations intervenant notamment en milieu scolaire

Voici une liste d’associations intervenant notamment en milieu scolaire dans le but de concourir à la lutte contre toutes les discriminations, y compris les discriminations lesbophobes, homophobes ou transphobes. Certaines peuvent également intervenir auprès de professionnel-le-s en demande de formation sur le sujet.

Afin de réaliser une de ces interventions, en accord avec l’association de votre choix, il conviendra d’obtenir l’autorisation du rectorat, en contactant la cellule communication. Cette autorisation devra ensuite être confirmée par le/la chef d’établissement.

Associations ayant l’agrément national du ministère de l’Education Nationale  : Contact, CRIPS Ile-de-France, Estim’, SOS Homophobie.

Associations ayant un agrément académique du ministère de l’Education Nationale  : Adheos (académie de Poitiers), Couleurs Gaies (académie de Nancy-Metz), Le Refuge (académie de Montpellier), Les Ouvreurs (académie de Nice), Groupe Action Gay et Lesbien -Loiret (académie Orléans-Tours).

 

 

 

(re)connaître pour mieux agir Homophobie-lesbophobie-biphobie-transphobie

Brochure destinée aux professionnels et bénévoles associatifs travaillant auprès de tout(e) étudiant(e) s’interrogeant sur son orientation sexuelle et/ou son identité de genre.

Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en collaboration avec ligne Azur/SIS Association et Inter-LGBT

http://www.ligneazur.org/sites/laz/IMG/pdf/Brochure_LGBT_PDF_securise.pdf

Regardez la page 10 entre autre.

 

A aucun endroit l’amour n’est abordé sur ces sites.

 

Ce que nous a préparé l’Education Nationale

 

Coucou nous revoilà !

Nous ne baissons pas les bras et nous sommes conscients que nous n’arriverons à empêcher la diffusion des ces idées que si nous nous mobilisons tous ensemble.

C’est en modifiant le sens des mots que le gouvernement installe ses projets idéologiques. Tous le monde est d’accord pour que les filles et les garçons soient égaux et puissent accéder aux métiers qui leurs plaisent selon leurs compétences. Mais nous ne sommes pas d’accord pour uniformiser l’être humain et dévaloriser ou nier les spécificités de chacun.

 

Voilà le magnifique tableau sur le site de l’Education Nationale qui permet de bien comprendre ce qui se passera cette année:

« Le plan d’action pour l’égalité entre les filles et les garçons »

Ne ratez pas le tableau comparant l’action de l’an dernier (abcd de l’égalité) et celle de cette année.

http://www.education.gouv.fr/cid80888/plan-d-action-pour-l-egalite-entre-les-filles-et-les-garcons-a-l-ecole.html

Vidéo

Qu’est-ce que le rapport Kinsey ?

C’est sur ce rapport que s’appuie le lobby LGBT pour faire avancer ses thèses.

Un peu de lecture :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rapports_Kinsey

 

Vidéos :

VO + sous-titres FR en (4 parties)

 

Analyse et décryptage de Marion Sigaut (historienne)