Livres militants dans les écoles !

 

Talents Hauts édite des livres pour promouvoir le Gender, ou égalité filles/garçons

 

« Faire chausser aux enfants des lunettes de Genre » est l’objectif de la directrice des éditions Talents Hauts  http://www.talentshauts.fr/data/presse/La%20revue%20des%20parents.jpeg

Cette société d’édition militante est soutenue par l’Education Nationale     http://www.talentshauts.fr/data/presse/SNUIPP_mai_2013.jpg

 

De nombreux livres sont proposés pour tous les ages:     http://www.talentshauts.fr/

Un exemple pour les élèves de GS et CP « Moi mon Papa » dont voici un extrait de la Fiche pédagogique:

 

Déroulement:

1-lire l’album…2-dégager la problématique…

3- Faire la liste de taches familiales et domestiques

4-Pour chaque tache faire dire aux élèves qui la réalise chez eux et montrer la répartition sexiste des tâches

Tout est là : http://www.talentshauts.fr/data/pdf/fiches%20pedago/fiche_peda_MMP.pdf

 

L’Education Nationale avec le concours de la société Talents Hauts organise un concours pour les enfants de 6/7 ans : Lire Egaux

 

Lettre2

Il s’adresse à des enfants qui apprennent à lire mais l’essentiel est de déconstruire les stereotypes, non?

 

Publicités

Ligne Azur, vous connaissez?

Le site de la ligne Azur s’adresse à nos jeunes à partir de 11 ans.

Voilà l’affiche diffusée dans les collèges et lycées:

 

Les éléments suivants ont été piochés sur le site LIGNE AZUR       http://www.ligneazur.org/

Allez y faire un tour.

 

 

Identité de genre

Sentiment d’être un homme ou une femme.

Très souvent, le sexe biologique coïncide avec ce ressenti. Par exemple, une femme au corps féminin se sentira femme. Pour d’autres, sexe génital et identité de genre ne correspondront pas.

  • Majorité sexuelle

    Age à partir duquel la loi autorise une personne à avoir un rapport sexuel avec un-e partenaire de son choix.

    La majorité sexuelle est établie à 15 ans en France.

    Les relations sexuelles (qu’elles soient hétéro ou homo) entre un-e majeur-e et un-e mineur-e de plus de 15 ans ne constituent pas une infraction, dès lors que le/la mineur-e est consentant-e, que le/a majeur-e n’a pas d’autorité sur le/la mineur-e (professeur-e, animateur-trice, éducateur-trice, etc.) et qu’il n’y a pas de promesse de rémunération.

    Dans le cas d’un-e mineur-e de moins de 15 ans, les relations sexuelles sont interdites avec un-e adulte, même si le/la mineur-e est consentant-e.

    Quant aux relations sexuelles entre mineur-e-s, elles ne sont pas sanctionnées par la loi.

 

Associations intervenant notamment en milieu scolaire

Voici une liste d’associations intervenant notamment en milieu scolaire dans le but de concourir à la lutte contre toutes les discriminations, y compris les discriminations lesbophobes, homophobes ou transphobes. Certaines peuvent également intervenir auprès de professionnel-le-s en demande de formation sur le sujet.

Afin de réaliser une de ces interventions, en accord avec l’association de votre choix, il conviendra d’obtenir l’autorisation du rectorat, en contactant la cellule communication. Cette autorisation devra ensuite être confirmée par le/la chef d’établissement.

Associations ayant l’agrément national du ministère de l’Education Nationale  : Contact, CRIPS Ile-de-France, Estim’, SOS Homophobie.

Associations ayant un agrément académique du ministère de l’Education Nationale  : Adheos (académie de Poitiers), Couleurs Gaies (académie de Nancy-Metz), Le Refuge (académie de Montpellier), Les Ouvreurs (académie de Nice), Groupe Action Gay et Lesbien -Loiret (académie Orléans-Tours).

 

 

 

(re)connaître pour mieux agir Homophobie-lesbophobie-biphobie-transphobie

Brochure destinée aux professionnels et bénévoles associatifs travaillant auprès de tout(e) étudiant(e) s’interrogeant sur son orientation sexuelle et/ou son identité de genre.

Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en collaboration avec ligne Azur/SIS Association et Inter-LGBT

http://www.ligneazur.org/sites/laz/IMG/pdf/Brochure_LGBT_PDF_securise.pdf

Regardez la page 10 entre autre.

 

A aucun endroit l’amour n’est abordé sur ces sites.

 

Une belle initiative : STOP GENDER

A Lyon le collectif STOP GENDER, qui regroupe plusieurs associations, se mobilise contre l’introduction de l’idéologie du genre à l’école.
Oui nous croyons que nous devons être fermes et agir tous ensemble.

Bravo !

Le 4 septembre lettre à La Ministre de l’Education Nationale 

– Puis le 15 septembre 2014  Opération « Post Gender », les parents toujours vigilants !
Communiqué du Collectif Stop Gender  

Le courrier envoyé le jeudi 4 septembre par le Collectif Stop Gender à la Ministre de l’éducation
nationale Najat Vallaud-Belkacem, n’a reçu à ce jour AUCUNE réponse ! La ministre méprise les parents
d’élèves, mais il en faudra plus pour les décourager !
Ainsi, le Collectif Stop Gender lance aujourd’hui l’opération « Post Gender ». Il invite les parents
d’élèves de la France entière à écrire aux Recteurs d’Académie pour obtenir des garanties sur le retrait
total de l’enseignement du gender dans leur Académie. Le collectif demande en particulier :
1.Le contenu de la formation délivrée aux PERSONNELS ENSEIGNANTS dans leur Académie dans le
cadre du « Plan d’action pour l’égalité entre les filles et les garçons ».
Ce plan prévoit que les futurs personnels enseignants du Premier et Deuxième degré recevront un
« enseignement obligatoire », dans les ESPE de leur Académie, sur le thème de l’égalité : les parents
veulent pouvoir vérifier que cette formation ne prône pas l’indifférenciation des sexes et ne s’appuie
pas sur l’idéologie du genre. Ils souhaitent connaître le contenu exact de la formation qui sera délivrée
aux futurs enseignants.
2. La liste des associations dont l’intervention est prévue dans l’école fréquentée par leurs enfants
A l’occasion de la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires, les parents expriment leur inquiétude
et craignent que des plages horaires destinées à des intervenants extérieurs ne soient proposées à des
associations faisant la promotion de l’homosexualité. Ils demandent en conséquence aux Recteurs de
leur communiquer la liste de toutes les associations qui interviendront cette année dans l’école de leurs
enfants. Dans sa lettre du 4 septembre 2014, le Collectif Stop Gender avait demandé à Najat
Vallaud-Belkacem, que son Ministère renonce à toute tentative d’appliquer l’idéologie du
gender à l’école. Il exigeait un engagement explicite sur la suppression à l’école de toute
référence faite à cette doctrine, qui prône l’artifice selon lequel chaque personne, c’est-à-dire
chaque enfant, pourrait choisir son identité de genre, indépendamment de sa morphologie.
Seul un tel engagement de la Ministre permettrait aux parents de retrouver confiance en l’école
où ils inscrivent leurs enfants.
L’école doit rester un lieu d’enseignement, et non d’endoctrinement !
Contact : Olivier GOSSET – Porte-Parole du Collectif
Tel : 07 88 21 46 90 – E-mail OLIVIER GOSSET »
(Collectif Stop Gender : Cosette et gavroche, Vigie des familles, La Manif Pour Tous 69, AFC Rhône, En
marche pour l’Enfance, VITA Rhône, Vigi Gender 69, Les enfants des Terreaux, Les Sentinelles de Lyon,
Musulmans pour l’enfance, Juristes pour l’Enfance, Enseignants pour l’Enfance)

Ce que nous a préparé l’Education Nationale

 

Coucou nous revoilà !

Nous ne baissons pas les bras et nous sommes conscients que nous n’arriverons à empêcher la diffusion des ces idées que si nous nous mobilisons tous ensemble.

C’est en modifiant le sens des mots que le gouvernement installe ses projets idéologiques. Tous le monde est d’accord pour que les filles et les garçons soient égaux et puissent accéder aux métiers qui leurs plaisent selon leurs compétences. Mais nous ne sommes pas d’accord pour uniformiser l’être humain et dévaloriser ou nier les spécificités de chacun.

 

Voilà le magnifique tableau sur le site de l’Education Nationale qui permet de bien comprendre ce qui se passera cette année:

« Le plan d’action pour l’égalité entre les filles et les garçons »

Ne ratez pas le tableau comparant l’action de l’an dernier (abcd de l’égalité) et celle de cette année.

http://www.education.gouv.fr/cid80888/plan-d-action-pour-l-egalite-entre-les-filles-et-les-garcons-a-l-ecole.html

Courage Parents !!! Non la théorie du genre N’EST PAS UNE RUMEUR !! Les preuves sont de notre coté.

OUI à la liberté !  OUI à l’égalité !  NON à l’ambigüité !!

Le seul et unique argument avancé par Mr Peillon et Mme Belkacem ainsi que par les médias incompétents voir malhonnêtes est que la théorie du genre ou l’étude sur le genre est une « rumeur » et  « ça n’existe pas ». Et pourtant Mr Peillon fait convoquer les parents qui ont retirés leurs enfants de l’école le 27 janvier pour les intimider. Les parents ont voulu protéger leurs enfants, ils ont un droit de regard absolu sur leur éducation intime.

Beaucoup de parents, de directeurs, d’enseignants ne connaissaient pas cette notion de genre jusque récemment. Parents, informez-vous pour ne pas être victimes de la campagne de désinformation.

Lisez les preuves irréfutables,  et répondez aux menteurs de tous bords  qui veulent déstabiliser nos enfants et affaiblir la Famille. Les documents officiels sont disponibles sur notre site.

Selon Mr Peillon et Mme Belkacem, la théorie du genre ou l’étude sur le genre n’existe pas.

C’EST TOTALEMENT FAUX

1)      Najat Vallau-Belkacem déclarait dans le journal 20 minutes le 31 aout 2011:

« La théorie du genre, qui explique « l’identité sexuelle » des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets.»

Source : http://www.20minutes.fr/politique/778750-theorie-genre-il-essentiel-enseigner-enfants-respect-differentes-formes-didentite-sexuelle-afin-batir-societe-respect

2)      Le 1 février 2014, Laura Slimani déclare, présidente des Jeunes Socialistes :

« Les différences entre les hommes et les femmes, ne sont pas seulement innées, …, elles sont construites, oui le genre ça existe et oui nous allons l’enseigner dans les écoles, et c’est tant mieux… » (vidéo disponible sur le site)

 

Madame Laurence Rossignol affirme que « les enfants n’appartiennent pas à leurs parents » :                                        

En effet, elle l’affirme dans l’émission « ce soir ou jamais ! » du 5 avril 2013

«  … les enfants n’appartiennent pas à leur parents… »

Demandez aux directeurs ou enseignants qui répètent aveuglement ce que disent Mr Peillon, Mme Belkacem et les médias complices, de répondre aux questions suivantes :

Qu’entend Mr Peillon ?

1) Quand il veut arracher l’enfant à la famille« …Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix. ».

Lien : http://www.lejdd.fr/Societe/Education/Actualite/Vincent-Peillon-veut-enseigner-la-morale-a-l-ecole-550018                              Source : JDD du 1/9/2012 (document sur le site)

2) Ou qu’il écrit « Le gouvernement s’est engagé à « s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités », notamment par le biais d’une éducation au respect de la diversité des orientations sexuelles. »  Lettre aux recteurs d’académie du 4 janvier 2013 de Mr Peillon

 

L’éducation à la sexualité ne serait pas enseignée ou promue auprès des plus jeunes ?

Dans cette même lettre, le ministre déclare :

« Dans l’attente des conclusions du groupe de travail sur l’éducation à la sexualité, vous serez attentif à la mise en œuvre de la circulaire du 17 février 2003 qui prévoit cette éducation dans tous les milieux scolaires et ce, dès le plus jeune âge. »

Source : http://fr.scribd.com/doc/118950404/Lettre-de-Vincent-Peillon-aux-recteurs

A qui est destiné le document « Éduquer contre l’homophobie dès l’école primaire » du syndicat enseignant Snuipp ? source :http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/document_telechargeable-2013-30-05.pdf

 

Le livre « Papa porte une robe » ne serait pas enseigné/lu à l’école ?

Page 80 : Edith.B est enseignante en grande section à Dijon et a travaillé sur ce livre avec ses élèves. Des la première lecture les élèves se sont montres très attentifs. Ils ont réalisé que le sujet était plus ≪ compliqué ≫ que d’habitude et Edith les a incités à ≪ réfléchir à des choses dont on n’a pas l’habitude de parler ≫.  ≪ C’est bien maitresse, il est très courageux ce papa ≫, ≪ Moi aussi je vois des hommes avec des robes l’été quand on va au bled ca s’appelle des djellabas ≫, ≪ les boucles d’oreilles ou les cheveux longs pour les hommes, d’accord, mais le maquillage non ! ≫, ≪ c’est étrange cette histoire, maitresse ≫… autant de réflexions, de prises de positions, de situations d’écoute qui ont amène les élèves a s’attacher à cette histoire. Ils ont bien sur appris la chanson du livre (sur le CD d’accompagnement), y ont pris tellement de plaisir et l’ont tellement réclamée qu’au bout d’un moment Edith a été obligée de dire non, ≪ on passe à autre chose ≫ !

Les lectures préconisées par le SNUIPP-FSU, principal syndicat d’enseignants du primaire, pour « lutter contre l’homophobie ».

syndicat-profs

Le film « TomBoy » classé LGBT diffusé dans les écoles primaires et collèges :

La diffusion dans le cadre du programme « Ecole et cinéma » du film militant « TOMBOY », où l’on invite des enfants de CE2, CM1, CM2 à s’identifier à une petite fille qui se fait passer pour un petit garçon.

Le film véhicule entre autres une idée : chacun peut décider de son genre.

Il a été vu par plus de 46.000 enfants à travers la France.

L’école forme l’intelligence des enfants pour que chacun puisse prendre sa place dans la société et trouver un travail. Elle éduque à l’ouverture, à l’universel, mais ce n’est pas à l’Etat de décider comment nous allons éduquer nos enfants, ni de déconstruire la complémentarité des sexes. Nous savons tous que les filles et les garçons ont des qualités, qu’elles sont différentes car nos corps sont différents, valorisons ces différences pour le bien de tous.

Manif du 2 février 2014

Les membres du collectif « Touche pas à nos gosses » seront présents à la manif qui se tiendra à Paris le 2 février 2014.

Non, l’idéologie du genre n’est pas une « rumeur » !

Le Ministère de l’Éducation Nationale communique actuellement pour dénoncer une « rumeur » concernant l’enseignement de la « théorie du genre » à l’école. Si certains messages circulant entre parents d’élèves contiennent effectivement des informations erronées, excessives ou déformées, il n’en reste pas moins que le gouvernement agit actuellement pour installer doucement mais durablement l’idéologie du genre dans l’éducation des plus jeunes sous des prétextes comme « l’égalité entre garçons et filles » ou la « la lutte contre les stéréotypes ».

Signez la pétition adressée à M. Peillon :
www.PasUneRumeur.com

Rapport Lunacek = Feuille de route du lobby LGBT

Le Parlement européen se prononcera sur le rapport Lunacek lors de la session plénière du 3 au 6 février. Ce projet de résolution repose sur l’idéologie du genre. Il incite les États membres de l’UE à adopter des législations favorables au changement de sexe à l’état civil, au mariage et à l’adoption pour tous.

Urgent : Interpellez vos eurodéputés :
www.deputespourtous.com/europe/

Participez à la Manif Pour Tous le 2 février

Pour dire NON à la diffusion de l’idéologie du gender !

PARIS : RDV le 2 février
à 13h Place école militaire
LYON : RDV le 2 février
à 14h place Bellecour

Madame Farida Belghoul invitée par « Touche pas a nos gosses »

Nous avons eu le plaisir de recevoir Madame Farida Belghoul pour une conférence à Asnières sur Seine samedi 11 janvier 2014 sur le sujet de la théorie du genre.

Après une intervention d’environ une heure, les nombreux invités ont pu poser leurs questions.

Une vidéo de la conférence est en cours de réalisation.

Nous remercions Madame Belghoul ainsi que les nombreux invités qui ont fait de cette soirée un succès.

A bientôt.

Tomboy film LGBT à partir du CE1

Film Tomboy

Dans le cadre du programme  « École et cinéma », le film Tomboy est très souvent choisi par les établissements scolaires parmi une liste de 80 films. Il est montré aux enfants du CE1 à la 3ème. Beaucoup d’enfants ont déjà vu ce film sans que leurs parents ne connaissent le thème.

Ce film n’est pas anodin, c’est un film militant LGBT.

Ce film raconte l’histoire d’une fille de 10 ans qui, à l’occasion d’un déménagement, décide de se faire passer pour un garçon. Laure devient Mikael.

Elle se fait passer pour un garçon,  jusqu’à mettre de la pâte à modeler dans son slip de bain, entrer dans un jeu de séduction et embrasser une de ses amies.

http://www.dailymotion.com/video/xyd8c1_trailer-tomboy-by-celine-sciamma-vfsten_shortfilms

Lors de la Berlinale 2011, ce film a remporté le Prix du jury aux Teddy Awards, prix récompensant les films traitant de sujets LGBT.

La réalisatrice a confié à TV5 monde : « Je voulais pouvoir faire un film qui milite à un endroit où ça allait fonctionner, où je n’allais pas m’adresser à des gens déjà convaincus, parce qu’il y a une promesse de cinéma derrière. J’ai le souci de ces équilibres : il faut toucher un maximum de gens avec des messages subversifs et politiques »

Le dossier d’analyse du film fait par le CNC pour l’Education Nationale dit: « Le sens même du film est là : le regard que nous portons sur cet(te) enfant détermine ce que nous voulons qu’elle (il) soit. » http://www.cinemapublic.org/IMG/pdf/Tomboy_de_Celine_Sciamma.pdf