Vidéo

Convergence : conférence de Farida Belghoul, Christine Boutin, Ahmed Miktar, Béatrice Bourges…

Conférence de Farida Belghoul (JRE), Chrisitine Boutin (ancien ministre), Béatrice Bourges (Présidente du « Printemps français), Ahmed Miktar (Président des imams de France), Albert Ali, Mourad Mellah (élu municipal), Nabil Ennasri, l’abbé Guillaume de Tanoüarn, Jean-Pierre DICKES (medecin), Alain Escada (Président de CIVITAS).

Publicités

JRE2014 : La prochaine journée de retrait est fixée à lundi 10 février 2014

logo_JRE

Dans le cadre des JRE2014 initiées par Farida Belghoul, la prochaine journée de retrait aura lieu le lundi 10 février 2014.

Le collectif « Touche pas à nos gosses » soutient et relaye cette initiative et vous invitons à vous mobiliser pour sauver nos enfants et La Famille face à cette idéologie du genre mensongère et traumatisante.

Cette date du 10 février est nationale.

Pour le motif d’absence de nos enfants à l’école ce jour, nous pourrons invoquer : « une réunion solennelle de famille ».

Soyons solidaire pour faire garder les enfants de ceux qui travaillent etc.

Nous vous rappelons que vous trouverez dans l’article ci-dessous, tous les arguments et preuves à utiliser pour vous défendre face à certains enseignants / directeurs ou parents, au mieux pas informés, au pire malhonnêtes et qui affirment que la théorie du genre est une rumeur.

http://www.jre2014.fr

Courage Parents !!! Non la théorie du genre N’EST PAS UNE RUMEUR !! Les preuves sont de notre coté.

OUI à la liberté !  OUI à l’égalité !  NON à l’ambigüité !!

Le seul et unique argument avancé par Mr Peillon et Mme Belkacem ainsi que par les médias incompétents voir malhonnêtes est que la théorie du genre ou l’étude sur le genre est une « rumeur » et  « ça n’existe pas ». Et pourtant Mr Peillon fait convoquer les parents qui ont retirés leurs enfants de l’école le 27 janvier pour les intimider. Les parents ont voulu protéger leurs enfants, ils ont un droit de regard absolu sur leur éducation intime.

Beaucoup de parents, de directeurs, d’enseignants ne connaissaient pas cette notion de genre jusque récemment. Parents, informez-vous pour ne pas être victimes de la campagne de désinformation.

Lisez les preuves irréfutables,  et répondez aux menteurs de tous bords  qui veulent déstabiliser nos enfants et affaiblir la Famille. Les documents officiels sont disponibles sur notre site.

Selon Mr Peillon et Mme Belkacem, la théorie du genre ou l’étude sur le genre n’existe pas.

C’EST TOTALEMENT FAUX

1)      Najat Vallau-Belkacem déclarait dans le journal 20 minutes le 31 aout 2011:

« La théorie du genre, qui explique « l’identité sexuelle » des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets.»

Source : http://www.20minutes.fr/politique/778750-theorie-genre-il-essentiel-enseigner-enfants-respect-differentes-formes-didentite-sexuelle-afin-batir-societe-respect

2)      Le 1 février 2014, Laura Slimani déclare, présidente des Jeunes Socialistes :

« Les différences entre les hommes et les femmes, ne sont pas seulement innées, …, elles sont construites, oui le genre ça existe et oui nous allons l’enseigner dans les écoles, et c’est tant mieux… » (vidéo disponible sur le site)

 

Madame Laurence Rossignol affirme que « les enfants n’appartiennent pas à leurs parents » :                                        

En effet, elle l’affirme dans l’émission « ce soir ou jamais ! » du 5 avril 2013

«  … les enfants n’appartiennent pas à leur parents… »

Demandez aux directeurs ou enseignants qui répètent aveuglement ce que disent Mr Peillon, Mme Belkacem et les médias complices, de répondre aux questions suivantes :

Qu’entend Mr Peillon ?

1) Quand il veut arracher l’enfant à la famille« …Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix. ».

Lien : http://www.lejdd.fr/Societe/Education/Actualite/Vincent-Peillon-veut-enseigner-la-morale-a-l-ecole-550018                              Source : JDD du 1/9/2012 (document sur le site)

2) Ou qu’il écrit « Le gouvernement s’est engagé à « s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités », notamment par le biais d’une éducation au respect de la diversité des orientations sexuelles. »  Lettre aux recteurs d’académie du 4 janvier 2013 de Mr Peillon

 

L’éducation à la sexualité ne serait pas enseignée ou promue auprès des plus jeunes ?

Dans cette même lettre, le ministre déclare :

« Dans l’attente des conclusions du groupe de travail sur l’éducation à la sexualité, vous serez attentif à la mise en œuvre de la circulaire du 17 février 2003 qui prévoit cette éducation dans tous les milieux scolaires et ce, dès le plus jeune âge. »

Source : http://fr.scribd.com/doc/118950404/Lettre-de-Vincent-Peillon-aux-recteurs

A qui est destiné le document « Éduquer contre l’homophobie dès l’école primaire » du syndicat enseignant Snuipp ? source :http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/document_telechargeable-2013-30-05.pdf

 

Le livre « Papa porte une robe » ne serait pas enseigné/lu à l’école ?

Page 80 : Edith.B est enseignante en grande section à Dijon et a travaillé sur ce livre avec ses élèves. Des la première lecture les élèves se sont montres très attentifs. Ils ont réalisé que le sujet était plus ≪ compliqué ≫ que d’habitude et Edith les a incités à ≪ réfléchir à des choses dont on n’a pas l’habitude de parler ≫.  ≪ C’est bien maitresse, il est très courageux ce papa ≫, ≪ Moi aussi je vois des hommes avec des robes l’été quand on va au bled ca s’appelle des djellabas ≫, ≪ les boucles d’oreilles ou les cheveux longs pour les hommes, d’accord, mais le maquillage non ! ≫, ≪ c’est étrange cette histoire, maitresse ≫… autant de réflexions, de prises de positions, de situations d’écoute qui ont amène les élèves a s’attacher à cette histoire. Ils ont bien sur appris la chanson du livre (sur le CD d’accompagnement), y ont pris tellement de plaisir et l’ont tellement réclamée qu’au bout d’un moment Edith a été obligée de dire non, ≪ on passe à autre chose ≫ !

Les lectures préconisées par le SNUIPP-FSU, principal syndicat d’enseignants du primaire, pour « lutter contre l’homophobie ».

syndicat-profs

Le film « TomBoy » classé LGBT diffusé dans les écoles primaires et collèges :

La diffusion dans le cadre du programme « Ecole et cinéma » du film militant « TOMBOY », où l’on invite des enfants de CE2, CM1, CM2 à s’identifier à une petite fille qui se fait passer pour un petit garçon.

Le film véhicule entre autres une idée : chacun peut décider de son genre.

Il a été vu par plus de 46.000 enfants à travers la France.

L’école forme l’intelligence des enfants pour que chacun puisse prendre sa place dans la société et trouver un travail. Elle éduque à l’ouverture, à l’universel, mais ce n’est pas à l’Etat de décider comment nous allons éduquer nos enfants, ni de déconstruire la complémentarité des sexes. Nous savons tous que les filles et les garçons ont des qualités, qu’elles sont différentes car nos corps sont différents, valorisons ces différences pour le bien de tous.

Manif du 2 février 2014

Les membres du collectif « Touche pas à nos gosses » seront présents à la manif qui se tiendra à Paris le 2 février 2014.

Non, l’idéologie du genre n’est pas une « rumeur » !

Le Ministère de l’Éducation Nationale communique actuellement pour dénoncer une « rumeur » concernant l’enseignement de la « théorie du genre » à l’école. Si certains messages circulant entre parents d’élèves contiennent effectivement des informations erronées, excessives ou déformées, il n’en reste pas moins que le gouvernement agit actuellement pour installer doucement mais durablement l’idéologie du genre dans l’éducation des plus jeunes sous des prétextes comme « l’égalité entre garçons et filles » ou la « la lutte contre les stéréotypes ».

Signez la pétition adressée à M. Peillon :
www.PasUneRumeur.com

Rapport Lunacek = Feuille de route du lobby LGBT

Le Parlement européen se prononcera sur le rapport Lunacek lors de la session plénière du 3 au 6 février. Ce projet de résolution repose sur l’idéologie du genre. Il incite les États membres de l’UE à adopter des législations favorables au changement de sexe à l’état civil, au mariage et à l’adoption pour tous.

Urgent : Interpellez vos eurodéputés :
www.deputespourtous.com/europe/

Participez à la Manif Pour Tous le 2 février

Pour dire NON à la diffusion de l’idéologie du gender !

PARIS : RDV le 2 février
à 13h Place école militaire
LYON : RDV le 2 février
à 14h place Bellecour